Congrégation fondée en 1652 par l’Apôtre de la charité Saint Vincent de Paul et sa collaboratrice Mme de Pollalion. Cette dernière joue un grand rôle dans la prise en charge des jeunes-filles en difficulté, pour lesquelles elle ouvre une maison de charité à Charonne (faubourg de Paris) dans laquelle elle les accueille et les instruit. Cette institution fait l’école et permet dans les années qui suivent la fondation de l’Union-Chrétienne de Saint Chaumond dont l’essence provient de l’unité et de la fraternité de ces religieuses qui décident de se vouer au Christ et à l’enseignement de sa parole, dans le but d’éduquer et d’évangéliser la jeunesse.

Très appréciées, ces sœurs sont amenées à ouvrir plusieurs instituts en France durant le la seconde moitié du XVIIe siècle et réussirent à maintenir la qualité de vie et d’enseignement au sein de leurs fondations durant les XVIIIe et XIXe siècles, malgré les aléas de l’Histoire et les périodes difficiles qu’a pu connaître l’institution.

Au début de XXe siècle, sous l’impulsion de la Mère Cécile Devrièse, l’Union-Chrétienne de Saint Chaumond réalise le souhait missionnaire des fondateurs et établit des maisons en Espagne et au Portugal.

Demeurant fidèle à sa tradition, l’Union Chrétienne de Saint Chaumond est actuellement en profonde communion avec l’Eglise qui déploie depuis Jean Paul II une dynamique d’évangélisation de l’Europe et du monde. Depuis 1998, L’Union Chrétienne a fondé une maison à San Diego en Californie.

L’esprit de l’Union-Chrétienne

C’est un esprit de charité, d’affection et d’entraide mutuelle qui anime les sœurs de l’Union-Chrétienne. Cet idéal leur permet d’exercer leur apostolat d’une manière féconde.

La devise est : In Caritate Dei et Patientia Christi (Dans la charité de Dieu et la patience du Christ)

En éducation, cette patience est essentielle et l’Union Chrétienne se fait fort d’un enseignement chrétien tel que voulu par le Christ dans un désir d’évangélisation.

L’Union-Chrétienne se place par ailleurs sous la protection toute particulière de la Vierge Marie, dont elle se veut être l’instrument de son amour maternel. Modèle de chaque religieuse, plusieurs hommages lui sont rendus dans l’année, associant les professeurs et les élèves ainsi que tous ceux qui veulent se joindre.

Cet esprit familial et maternel fait la spécificité des fondations d’enseignement de l’Union-Chrétienne.

Les sœurs font vœux de chasteté, de pauvreté, d’obéissance et d’union. C’est une vie de prière au service de Dieu, dans l’enseignement, la catéchèse ou les activités diverses que nécessite toute fondation.

Une œuvre d’éducation chrétienne

Pour favoriser l’enseignement et l’éducation à la foi, il faut offrir aux jeunes un milieu agréable et des moyens privilégiés. Le cadre des fondations est donc soigné, offrant des bâtiments à dimension humaine, des espaces aménagés et fleuris, un cadre propice à l’étude et à l’épanouissement.

L’Union-Chrétienne cherche à aider les jeunes-filles à réussir dans leur vie, à les encourager à s’accomplir, à s’épanouir dans le monde et la société qui les entourent.

Qu’elles soient d’obédience catholique ou non, qu’il s’agisse de jeunes-filles déshéritées ou de jeunes filles qui se préparent aux études supérieures, toutes sont reçues avec respect et sont encouragées à faire des bonnes études.

L’Union-Chrétienne accueille les élèves en bas âge, dès l’école maternelle, jusqu’aux classes de lycée, en les préparant aux différents examens qui rythment ce parcours scolaire.

La spécificité des fondations de l’Union-Chrétienne de Saint Chaumond est d’accorder une attention particulière au développement humain de ses élèves. S’occuper d’un enfant, c’est le guider dans le chemin que Dieu a dessiné pour lui. Il s’agit bien entendu de leur fournir un solide enseignement qui réponde aux attentes de la société et du monde du travail.

La vie chrétienne est par définition optimiste : c’est une marche vers l’espérance. Il ne faut donc manquer aucune occasion de se réjouir, de fêter les grands et les petits événements d’une école, d’une communauté. Cette joie rallie élèves et professeurs et fonde en partie l’union au cœur des fondations de l’Union-Chrétienne de Saint Chaumond.